Violence.

Parce que ce mode d’emploi du parfait pervers narcissique est sordide,  on rêve de ne pas l’avoir lu, de le jeter, vite, avant que d’autres yeux ne s’y abîment . Mais on l’a lu, et d’autres yeux s’y sont déjà abîmés. Alors prendre le temps de le regarder de plus près, de montrer la violence, le sexisme, c’est encore la meilleure solution pour ne pas se laisser dépasser par les « détresses » qui inhibent l’émergence de « l’humain ».     (Le Matin Dimanche, 16 novembre 2014)...

Lire la suite

Pas si féministe que ça. Mais quand même.

...

Lire la suite